Accueil > Aventure, Drame > Into the wild

Into the wild

into_the_wild_movie_poster

Titre : Into the wild

Date de sortie : 9 janvier 2008

Réalisateur : Sean Penn

Casting : Emile Hirsch, Marcia Gay Harden, William Hurt, Kristen Stewart …

Durée : 2h27

Bande annonce : Ici

Tout juste diplômé de l’université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l’existence confortable et sans surprise qui l’attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres. Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s’aventurant seul dans les étendues sauvages de l’Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.

Un film qui pourrait vous émerveiller. A la fois subtil et sublime, l’autobiographie de Christopher McCandless nous fait faire un voyage en Amérique et au fin fond de l’Alaska en nous laissant savourer chaque photographies. Un paysage, un cadre, plus qu’envoûtant et une esthétique dépassant la beauté. Je m’incline pour l’interprétation d’Emile Hirsch où il passe au stade de bon à grand acteur! Une histoire, une vie hors du commun, hors du monde urbain. La liberté à plein nez! Sean Penn nous présente sa vision de la recherche du Bonheur ou plutôt la fuite de l’abnégation. Dur, profond, intrigant, ce film vous restera en tête. A voir, à voir et à revoir!

Au début, l’idée de voir ce film ne m’intéressais pas trop, mais j’ai très vite changé d’avis. Le synopsis est accrocheur, on ne s’ennuie jamais même si certains passages du film sont parfois inutiles. Je trouve que c’est un très beau film qui montre la liberté que nous pourrions avoir si jamais nous décidions de tout laisser tomber pour visiter la terre, mais ce n’est qu’un film.

Note : 16/20

Publicités
Catégories :Aventure, Drame Étiquettes : , , , ,
  1. 14/07/2010 à 12:03

    Ce film est aussi pour moi une critique de la démarche de Christopher McCandless, on voit cela dans les différentes discussion qu’il peut avoir sur sa route avec notamment cette mère qui a perdu de vu son fils ou ce père (je ne me souviens plus si il a perdu une fille ou un fils); c’est conversation mettent en valeur l’égoïsme d’une telle décision (partir, tout laisser derrière nous). et il y a aussi cette phrase à la fin du film écrite par Christopher « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé ».
    Ce film pose donc réellement la question de la liberté.
    Chacun y verra ce qu’il veut y voir.
    Un très bon film.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :