Archive

Archive for juin 2009

Déstination finale 3

affiche_Destination_Finale_3_2005_3

Titre : Déstination Finale 3

Date de sortie : 22 Mars 2006

Réalisateur : James Wong

Acteurs : Mary Elizabeth Winstead, Ryan Merriman, Texas Battle

Bande annonce :

Pour fêter la fin de l’année scolaire, Wendy et ses amis ont décidé de se retrouver dans un parc d’attractions. La soirée s’annonce comme la plus fun de l’année. Pourtant, au moment d’embarquer dans un immense roller coaster, Wendy a un terrible pressentiment. Alors que tous les autres se moquent d’elle, elle quitte l’attraction avec Kevin.Quelques instants plus tard, horrifiée, la jeune fille voit les wagons lancés à toute allure sortir des rails à une hauteur vertigineuse, tuant ses amis. Elle et quelques autres viennent de manquer le rendez-vous que leur avait fixé la mort. Ils vont découvrir que ce n’est pas forcément une chance. Peu de temps après, le destin rattrape brutalement l’un des survivants. Wendy comprend que, sur les photos qu’elle a prises lors de cette tragique soirée, certains indices semblent désigner les prochaines victimes et ce qui les attend…

Une sympathique série qui sent déjà l’essoufflement, mais qui reste idéalement divertissante pour passer un bon moment le cerveau en mode off. Scénario pas très recherché, tous les fan de grand huit doivent s’abstenir! On se lasse quand même facilement de ce troisième opus ou l’on voit un effet de déjà vu. Déconseillé aux moins de 12 ans.

Pour un 3ème épisode, c’est  bien, mais sans plus. Si on a pas vu ni le premier ni le deuxième on arrive a suivre vu que ce ne sont pas les même personnages. C’est un bon point. Cependant, pour ceux qui ont vu les deux premier c’est un peu long, certes aucun décès ne se ressemble que ce soit dans n’importe quel film, mais bon l’histoire ne change pas, c’est plat et la on arrive a en deviner une bonne partie, qui vas mourir, comment et ou….Et puis l’histoire en elle même n’est pas trop accrochante.

Note : 13/20

Publicités

Destination finale 2

destination.finale.2

Titre : Déstination finale 2

Date de sortie : 09 Avril 2003

Réalisateur : David R. Ellis

Acteurs : Ali Larter, A.J. Cook, Michael Landes

Bande annonce :

Tandis qu’elle s’apprête à partir en week-end avec des amis, Kimberly Corman a la soudaine vision d’un effroyable accident de la route. Elle y voit la mort de plusieurs personnes, dont la sienne. Tout semble si vrai que la jeune fille décide de bloquer l’accès à l’autoroute.Elle et ceux qu’elle a stoppés assistent, impuissants, à la spectaculaire catastrophe qui se déroule sous leurs yeux. Ils ont tous échappés de justesse à la mort. Kimberly sait pourtant qu’elle n’évitera pas si facilement son destin. Elle décide d’aller demander l’aide de la seule personne qui a connu la même situation, Clear Rivers, l’unique survivante du vol 180. Avec le groupe de rescapés, les deux jeunes filles se lancent dans une course contre la montre.

Plus poignant que le premier. Des scènes d’action excellemment réalisées, en particulier les accidents, impressionnants ; meurtres fort inventifs, voire machiavéliques. Hélas, on pousse parfois le gore dans ses retranchements comiques (personnage scié en rondelles, yeux crevés par une échelle)… Enfin pas » très rechercher » plutôt que « comique » ! Déconseillé aux moins de 12ans.

Les morts très graphiques (attention aux âmes sensibles) sont étonnamment inventives. A croire que la Grande Faucheuse cherche la petite bête pour emporter ses victimes, elle a de l’imagination! On ne sait jamais qui va mourir et quand les personnes vont mourir.

Note : 14/20

Destination Finale

07/06/2009 1 commentaire

dest final

Titre : Destination Final

Date de sortie : 12 juillet 2000

Réalisateur : James Wong

Acteurs : Daniel Roebuck, Devon Sawa, Ali Larter

Bande annonce :

Pour le petit groupe d’étudiants, le voyage à Paris s’annonçait bien. Mais peu avant le décollage de leur avion, Alex a soudain une vision fulgurante : l’appareil va exploser en vol. Parce qu’il va tenter d’alerter les passagers, il sera expulsé de l’avion avec cinq de ses camarades et son professeur. Lorsque, quelques minutes plus tard, l’appareil explose, ils seront les seuls survivants… Pour Alex, ce don de voyance qui lui a sauvé la vie est aussi une malédiction. Comment expliquer ses visions ? D’où lui vient ce fascinant pouvoir ?

Ce qui s’annonçait à la fois comme un prometteur essai sur la monstruosité, porté par une mise en scène plutôt inspirée, se transforme en sombre suspense sur le destin-auquel-on-n’échappe-pas. Le début angoissant à souhait (si l’on a la phobie de l’avion, s’abstenir) est prometteur. A voir. Déconseillé aux moins de 12 ans.

On change de registre enfin! Ce n’est pas un de c’est film ou  un tueur abrutit vient égorger des filles a fortes poitrine. La on est dan le surnaturel ce qui change grandement! On ce demande comment mourra le suivant, si la mort gagnera…

Note : 14/20

13 Fantômes

13-fantomes

Titre : 13 Fantômes

Date de sortie  : 16 janvier 2002

Réalisateur : Steve Beck

Acteurs : Shannon Elizabeth, Tony Shalhoub, F. Murray Abraham

Bande annonce :

Arthur Kriticos, un enseignant veuf, hérite du majestueux manoir de son oncle Cyrus. Il y emménage très vite avec ses deux enfants Kathy et Bob, leur nourrice et un médium. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance d’habiter dans l’opulence d’une telle résidence. Mais la vie de pacha ne dure qu’un temps : d’étranges présences se font bientôt sentir dans les différentes pièces de la vaste demeure. Les nouveaux résidents croient rapidement à l’existence de fantômes.

Un peu trop de ressemblance avec Buffy! Des personnages attachant mais sans plus, une histoire un peu facile. Les fantômes eux sont plus sympathiques qu’effrayant, mais des scène cependant assez dur par moment. Heureusement d’ailleurs car ce film et légèrement ennuyeux sur les bord mais a voir quand même.Déconseillé aux moins de 12 ans a sa sortie en salle….. Mais bon, ils exagèrent toujours un peu!

Le héros n’est pas trop crédible dans se genre de film, je le voyais bien dans « Monk » mais pas dans un film d’horreur! J’ai apprécié mais je ne reverrai pas 13 fantômes souvent.

Note : 13/20

The Descent

The_descent

Titre : The Descent

Date de sortie : 12 Octobre 2005

Réalisateur : Neil Marshall

Acteurs : Natalie Jackson Mendoza, Shauna Macdonald, MyAnna Buring

Bande annonce :

En plein milieu du massif des Appalaches, six jeunes femmes se donnent rendez-vous pour une expédition spéléologique.Soudain, un éboulement bloque le chemin du retour. Alors qu’elles tentent de trouver une autre issue, elles réalisent qu’elles ne sont pas seules. Quelque chose est là, sous terre, avec elles… Quelque chose de terriblement dangereux décidé à les traquer une à une…

Depuis les entrailles de la Terre, personne ne vous entend hurler…  Rarement film d’horreur aura à ce point maîtrisé un matériau si primitif, jouant de toutes les phobies possibles (noir, vide, claustrophobie) ce n’est vraiment que lorsque l’aventure démarre vraiment, lorsqu’on s’enfonce dans les – entrailles de la terre, on s’accroche au fauteuil jusqu’à mettre les accoudoirs en charpie. Des créatures excellentes qui apparaissent au bon moment.  C’est a vous faire renoncer définitivement à la spéléologie !

Très bon film! une histoire poignante, des créature parfaites, tout pour plaire aux fan de sursaut sur canapé! J’avoue cependant un lègé problème étant le début… Un peu long mais sur ce film sa vaut le coup d’attendre!! Déconseillé au âmes sensible!

Note : 16/20

A l’intérieur

affiche-a-l-interieur-2006-1

Titre : A l’intérieur

Date de sortie : 13 juin 2007

Réalisateur : Julien Maury, Alexandre Bustillo

Acteurs : Alysson Paradis, Béatrice Dalle, Nathalie Roussel

Bande annonce :

Depuis la mort tragique de son mari dans un accident de voiture, Sarah est seule et malgré une mère omniprésente, c’est seule qu’elle passera son réveillon de Noël. Seule et enceinte. Cette nuit est la dernière que la jeune femme passera chez elle. Le lendemain matin, celle-ci doit entrer à l’hôpital pour accoucher. Dans sa maison, tout est calme. Jusqu’au moment où quelqu’un vient frapper à sa porte. Derrière, une femme prête à tout pour arracher l’enfant qu’elle porte en elle…

Que du gore.  Ce film français ne rassemble absolument pas aux films étranger! Des scènes sympathiques mais une histoire tirée par les cheveux! Un début long, tellement long que l’on aurait envie de tout zapper pour arriver à un peu d’action! Basé sur l’enfant dans cette femme complètement à l’ouest, ce film est à la limite du comique. L’assiégeante s’allume une clope et l’assiégée en profite pour la pulvériser avec une bombe aérosol, ce qui brûle l’assiégeante,  un policier de la BAC revient miraculeusement à la vie, mais avec les yeux arrachés sont des scènes a voir, mais la quasi-absence de dialogues rend se film vraiment barbant! Les réalisateurs ont beau ne pas lésiner sur les litres d’hémoglobine, ils ont oublié de verser quelques gouttes d’encre dans leur stylo. Ce qui est le plus épouvantable dans ce film. Déconseillé aux moins de 16 ans cependant.

Rien à sauver dans ce huis clos gore à la française, d’un monotone impressionnant, aucune saveur, les entrailles des personnages, ouvrant en géant les vannes de l’hémoglobine dans un océan de sang aussi vain qu’ennuyeux!

Note : 08/20

Good Morning England

19064391_w434_h_q80

Titre : Good Morning England

Réalisateur : Richard Curtis

Acteurs : Philip Seymour Hoffman, Rhys Ifans, Bill Nighy

Durée : 2h15

Date de sortie : 06 mai 2009

Carl vient de se faire renvoyer du lycée, et sa mère a décidé qu’il irait réfléchir à son avenir auprès de son parrain, Quentin. Il se trouve que celui-ci est le patron de Radio Rock, une radio pirate qui émet depuis un bateau en mer du Nord peuplé d’un équipage éclectique de DJ’s rock and roll. À leur tête se trouve le Comte, un Américain exubérant, véritable dieu des ondes en synergie totale avec la musique. A ses côtés, ses fidèles animateurs : Dave, ironique, intelligent et d’un humour acéré ; l’adorable Simon, qui cherche l’amour ; l’énigmatique Midnight Mark, séduisant et silencieux ; Wee Small Hours Bob, le DJ des petites heures du matin, accro à la musique folk et à la drogue, Thick Kevin, qui possède l’intelligence la plus microscopique du monde ; On-the-Hour John, le chroniqueur des actualités, et Angus « The Nut » Nutsford, qui est sans doute l’homme le plus agaçant d’Angleterre… La vie en mer du Nord est riche en événements…

Il aura fallu trois semaines pour que j’arrive enfin à voir le film de Richard Curtis “The Boat That Rocked” un titre qui a été changé pour la version française en “Good Morning England”. Oui nous les français nous avons des idées parfois … très bizarres -_-’. Revenons au film qui nous fait embarquer en 1967 dans le quartier général de “Radio Rock” basé en mer du nord. A bord 8 Dj’s se refilent l’antenne et diffuse du rock 24h/24 et 7 jours/7, a l’écoute des millions de jeunes qui placent leurs espoirs de liberté en cette équipe de moussaillons, et cela agace au plus au point le gouvernement anglais très conservateur.  Au programme sex, drugs & rock & roll. Si Curtis a choisi de tourner ce film caméra à  l’épaule, c’est certainement pour faciliter les choses, cela donne l’impression que le caméraman a le mal de mer (j’exagère) mais insuffle une certaine authenticité au film. Servi par une bande son de légende (qui donnerai presque envie de bouger son popotin) et des personnages très attachants. Good Morning England est un hymne à la vie, à l’amitié, à l’amour, en clair tout ce que l’on a besoin en temps de crise.

Ma Note : 17/20